Existe il un microclimat en bretagne ?

Un climat détermine les variations de températures, de pluviométrie et de vent dans une région donnée. Il peut arriver que certaines zones soient dotées de plusieurs types de climats à la fois. Lorsqu’on connaît un peu la Bretagne, il y a de quoi se poser la question de savoir si elle abrite un microclimat.

Le microclimat, c’est quoi ?

On parle de microclimat pour désigner des variations de conditions climatiques sur une superficie plutôt réduite. Il peut, par exemple, être question d’une ville ou d’une région. Pour qu’une zone géographique soit soumise à ce genre de variation climatique, cela signifie que le relief est grandement diversifié, au point d’avoir des impacts différents sur l’environnement, d’un endroit à un autre. En France, tout comme dans d’autres pays, il existe des lieux qui présentent ce genre de caractéristiques extraordinaires.

La Bretagne et ses caractéristiques

Le Bretagne est une péninsule. Le Morbihan, à l’instar de plusieurs autres régions de la Bretagne, présente une telle richesse de relief qu’il y a au total 46 stations climatiques en fonction dans cette zone. D’un côté, on a la façade maritime, donc sous l’influence des courants marins. Mais lorsqu’on évolue vers le centre de l’île, la configuration change. Vers l’ouest, les terres sont basses. Cela dit, la topographie présente aussi des surfaces montagneuses qui ont créé des barrières naturelles dans les Landres. Vers le nord-ouest, les montagnes ont leurs propres influences sur le climat de la Bretagne.

Ce qui fait qu’en somme, alors que la façade océanique de l’île est régulièrement balafrée par les pluies et les averses, les monts d’Arrée sont soumis à des vents importants, tandis que le golfe du Morbihan brille d’un soleil radieux la plupart du temps. Il est ici fait allusion à plus de 2050 heures ensoleillées en une année. Par simple comparaison, Brest et Dinard sont largement en dessous de ces statistiques.

Le microclimat de Bretagne

  • Il y a les climats de types montagneux comme ceux produits par les monts d’Arrée et les montagnes Moires.
  • Les plateaux de la pénéplaine armoricaine.
  • La zone côtière entourée par les formations rocheuses. Elle a la particularité de maintenir cette partie de la péninsule au chaud alors que tout le reste est plongé dans le froid de l’hiver.
  • On a aussi la brise thermique qui est générée par la côte basse qui se situe entre les Côtes d’Armor et celle de Plouarzel. Il existe aussi une autre brise thermique qui apparaît en plein été entre Morbihan et Audierne. Elle se traduit par des vents en pleine journée ou pendant la nuit selon qu’on soit au nord ou au sud.
  • Les grandes pluies et les vents violents du plateau de Léon, de Crozon et de la Cornouaille sont l’œuvre des hautes falaises qui caractérisent les lieux. Le constat est le même pour ce qui est de l’Ouessant avec la houle en provenance de l’Atlantique.
  • Par contre, on notera que le climat est beaucoup plus doux à Brest et à Douarnenez en raison des deux échancrures qui jalonnent ces terres.